L’Arboretum de Trsteno : Un Joyau Vert aux Portes de Dubrovnik

Arboretum de Trsteno, Dubrovnik, Croatie

À une vingtaine de kilomètres seulement de la majestueuse cité de Dubrovnik, nichée dans un écrin de verdure entre les collines dalmates et les eaux cristallines de l’Adriatique, se trouve un véritable joyau : l’arboretum de Trsteno. Peu connu des circuits touristiques traditionnels, ce lieu enchanteur m’a littéralement ébloui dès les premiers instants de ma visite. Laissez-moi vous conter mon expérience au fil des allées ombragées de ce jardin botanique hors du commun.

Aux Origines d’un Trésor Végétal

L’histoire de l’arboretum remonte au 15ème siècle, à l’époque où Dubrovnik, alors connue sous le nom de Raguse, était une riche et prospère république maritime. C’est à cette période que la noble famille Gučetić (ou Gozze en italien) décida d’établir sa résidence d’été dans le petit village côtier de Trsteno. Passionnés de jardinage et de botanique, ses membres firent appel aux marins de leurs navires pour rapporter des graines, des plants et des spécimens végétaux des contrées lointaines qu’ils visitaient au gré de leurs voyages.

Ainsi naquit, en 1492, l’un des tout premiers arboretums d’Europe, irrigué par un splendide aqueduc de pierre dont les arches majestueux subsistent encore aujourd’hui. Au fil des siècles, le jardin botanique s’enrichit d’espèces venues des quatre coins du monde, offrant un véritable concentré de la biodiversité méditerranéenne et exotique.

Une Porte d’Entrée Majestueux

Dès mon arrivée à Trsteno, un spectacle saisissant s’offre à moi : deux platanes gigantesques, vieux de plus de 500 ans, montent la garde à l’entrée du village comme deux sentinelles végétales. Leurs troncs massifs, larges d’environ 5 mètres de diamètre, et leurs frondaisons touffues projetant une ombre bienfaisante m’incitent déjà à ralentir le pas, à respirer plus profondément cet air embaumé par les effluves boisés et floraux.

Je franchis alors le portail de l’arboretum, subjuguée par la vision des premiers parterres soigneusement dessinés dans la pure tradition de la Renaissance italienne. Les bosquets de lavande, de romarin et de bougainvilliers dessinent des motifs géométriques d’une élégance incomparable, que viennent compléter de gracieuses pergolas envahies de lierre et de fleurs grimpantes.

LIRE  Que manger en Croatie ?

Une Promenade Onirique au Cœur des Espèces Rares

M’enfonçant un peu plus loin dans les allées ombragées du parc, je ne peux que m’émerveiller devant la profusion d’essences végétales rassemblées en ces lieux. Des collections de palmiers majestueux côtoient des eucalyptus d’Australie, des fougères arborescentes de Nouvelle-Zélande ou encore des bonsaïs vénérables venus d’Extrême-Orient.

Chaque détour me réserve une nouvelle surprise : une clairière envahie de bambous géants bruissant au moindre souffle de la brise marine, un bosquet de citronniers et d’orangers aux senteurs enivrantes, ou encore un petit labyrinthe de buis taillé dans la plus pure tradition des jardins à la française. Je flâne des heures durant, bercée par les pépiements des oiseaux nichés dans les frondaisons et le clapotis des fontaines rafraîchissantes.

Espèces Remarquables Origines
Palmiers de Chine Asie
Eucalyptus Australie
Fougères arborescentes Nouvelle-Zélande
Bonsaïs Extrême-Orient

Le Bassin de Neptune, Joyau Baroque

Poursuivant ma balade, j’atteins bientôt le clou du spectacle : le magnifique bassin de Neptune, véritable pièce maîtresse de style baroque datant du 18ème siècle. Une large pièce d’eau aux reflets miroitants accueille une fontaine sculptée représentant le dieu romain des mers, fièrement campé sur son char et brandissant son trident légendaire.

Deux gracieuses naïades l’accompagnent, versant d’éternelles vasques d’eau claire dans le bassin où s’ébattent joyeusement poissons, grenouilles et tortues. Le spectacle est à la fois apaisant et vivant, rythmé par les bruissements liquides et les chatoiements du soleil sur les écailles des animaux aquatiques.

Un Écrin Naturel Préservé

Au-delà des parties les plus aménagées de l’arboretum, de vastes zones boisées composées de chênes verts, de pins d’Alep ou de cyprès chancelants viennent compléter ce véritable royaume végétal. Des oliveraies et des vignes anciennes ponctuent également le paysage, rappelant les origines agricoles et vinicoles traditionnelles de cette contrée.

LIRE  Le Fort Lovrijenac, Joyau Imprenable de Dubrovnik

Le plus remarquable reste peut-être la vue imprenable sur la mer Adriatique, qui s’étend à perte de vue au-delà des falaises bordant l’arboretum. Posé sur un promontoire rocheux, un élégant pavillon de style Renaissance offre un cadre idyllique pour se prélasser et savourer ce panorama époustouflant, bercé par le doux clapotis des vagues contre la côte escarpée.

Un Havre de Paix Malgré les Tourments

Bien que classé au patrimoine naturel protégé dès 1962, l’arboretum de Trsteno n’a pas été épargné par les affres de l’Histoire récente. Lors de la guerre d’indépendance croate dans les années 1990, les bombardements de l’armée yougoslave endommagèrent sérieusement une partie des bâtiments et détruisirent de nombreux spécimens végétaux par le feu.

Puis en 2000, un violent incendie ravagea encore près de la moitié du domaine pendant une période de sécheresse exceptionnelle. Pourtant, pareilles épreuves n’ont pas entamé la magie des lieux, qui ont pu renaître de leurs cendres grâce aux efforts inlassables des jardiniers et botanistes veillant sur ce patrimoine unique.

Une Réputation Mondiale Grâce au Petit Écran

Si l’arboretum de Trsteno demeure relativement peu connu du grand public, il a pourtant acquis une notoriété internationale inattendue ces dernières années grâce… à la télévision ! Les amateurs de la célèbre série médiévale à succès « Game of Thrones » reconnaîtront sans peine certains recoins verdoyants du parc, qui ont servi de décors naturels pour les somptueux « Jardins des Tyrell » de Port-Réal, la capitale des Sept Couronnes.

À l’abri des remparts de verdure et dans l’ombre rafraîchissante des frondaisons multicentenaires, touristes et pèlerins de la série se pressent désormais pour déambuler sur les traces des protagonistes de la fiction. Une aubaine pour le petit village de Trsteno, qui voit affluer des visiteurs du monde entier en quête d’une expérience nature à la fois authentique et empreinte d’un je-ne-sais-quoi de fantastique et d’imaginaire.

LIRE  La Croatie de Porco Rosso : Une odyssée adriatique

Accès et Commodités pour Visiteurs

Se rendre à l’arboretum de Trsteno est d’une facilité déconcertante, grâce à un réseau de bus réguliers reliant Dubrovnik au village en une vingtaine de minutes seulement. En voiture, le trajet s’avère tout aussi aisé le long de la route côtière offrant des vues à couper le souffle sur la mer et les îles environnantes.

Une fois sur place, le prix d’entrée très raisonnable (une trentaine de kunas, soit 4-5 euros) donne accès à l’intégralité du domaine et de ses multiples attractions végétales et architecturales. Des visites guidées en plusieurs langues sont également proposées pour approfondir votre découverte.

Enfin, un agréable restaurant ombragé installé dans les anciennes dépendances permet de faire une pause gourmande au cœur du parc, avec une carte de spécialités locales concoctées à base de produits issus des jardins potagers et vergers du domaine. De quoi prolonger un peu plus l’expérience au rythme lent et voluptueux des siestes d’antan de l’aristocratie ragusaine.

Le Sanctuaire Incontournable des Amoureux de la Nature

Quelle que soit la saison, l’arboretum de Trsteno offre une échappée verte, fraîche et vivifiante à deux pas des remparts majestueux mais souvent très fréquentés de Dubrovnik. Au terme de ma visite, je ressors définitivement conquise et ressourcée par la magie des lieux, cette improbable concentration de beautés végétales exotiques et méditerranéennes soigneusement préservées depuis plus de cinq siècles.

Impossible désormais pour moi d’envisager un séjour dans la région sans y faire un détour. L’arboretum reste un must incontournable pour les amoureux de la nature en quête de quiétude, de dépaysement et d’émerveillement. À l’abri du tumulte du monde, ses sentiers ombragés promettent des heures de flânerie ressourçante, rythmées par le doux bruissement des feuillages et le chant des oiseaux multicolores. Un petit coin de paradis sur Terre à ne manquer sous aucun prétexte.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *